Seilbahnen Schweiz Logo
Bergwanderweg_Symbolbild.jpg

Les remontées mécaniques discutent de leurs perspectives

À l’occasion du premier «Forum Remontées Mécaniques Suisses», qui s’est tenu ces 18 et 19 octobre à Lucerne, quelque trois cents professionnels des remontées mécaniques et du tourisme ont discuté des perspectives d’avenir de la branche. L’assemblée générale ordinaire de l’association faîtière Remontées Mécaniques Suisses a été organisée dans ce cadre. Les délégués ont notamment élu le Bernois Roger Friedli pour combler le départ de Nicolas Vauclair du comité.

Abréger au maximum les obligations pour laisser davantage de place au «programme libre»… C’est en suivant ce principe que l’association Remontées Mécaniques Suisses (RMS) a réorienté son assemblée générale annuelle. La nouvelle manifestation qui s’est tenue jeudi et vendredi au centre de conférences du Musée suisse des transports de Lucerne a été baptisée «Forum Remontées Mécaniques Suisses». Plus de trois cents professionnels des remontées mécaniques et du tourisme y ont participé.

L’assemblée générale statutaire, menée par Dominique de Buman, président de RMS et du Conseil national, n’a pas duré plus d’une heure. Les délégués ont nommé le président de l’association régionale Remontées Mécaniques Bernoises, Roger Friedli (Goldiwil), au comité. Friedli succède à Nicolas Vauclair (Lenk), lequel restera actif dans l’association nationale à la tête de la commission Technique et énergie. Par ailleurs, Eric A. Balet (Verbier) et Jean-Marc Udriot (Leysin) ont été élus pour un nouveau mandat au sein du comité.
 

Plateforme d’échange de connaissances

Le directeur de RMS Alexander Bernhard est ravi du Forum: «Le nouveau format de la manifestation a été très bien accueilli». Celle-ci était volontairement ouverte à toute personne intéressée car RMS souhaitait offrir une plateforme d’échange de connaissances spécialisées au-delà des limites de l’association. «Pouvoir profiter de l’expérience d’autres professionnels est on ne peut plus précieux», a déclaré Bernhard. L’exposé de Josef Burger, directeur des remontées mécaniques autrichiennes de Kitzbühel, décrivant le snowfarming lui a par exemple beaucoup plu. «Nous avons constaté que la conservation de la neige durant l’été au moyen d’une méthode de stockage spéciale peut réellement très bien fonctionner», se réjouit Bernhard. Certes, il ne s’agit pas d’une recette miracle, mais cette technique peut présenter un énorme intérêt en complément de l’onéreux enneigement technique.
 

L’ouverture d’esprit, première pierre du succès

La présentation de Daniel Müller-Jentsch, d’Avenir Suisse, n’a pas non plus manqué d’intérêt. L’économiste a exposé divers scénarios selon lesquels le tourisme d’hiver suisse pourrait se développer. Lors de la table ronde qui a suivi, les participants ont débattu de ces perspectives d’avenir. Tous étaient d’accord que l’hiver a des grandes chances à jouer en Suisse, même si l’été doit gagner en importance. Ce qui fait la différence, c’est le positionnement clair de l’ensemble de la destination et le fait que chaque prestataire, dont les remontées mécaniques, connaisse sa clientèle et définisse son offre en conséquence. La réussite peut aussi venir de l’ouverture et du courage des sociétés de parfois oser quelque chose de non conventionnel, voire de carrément fou. Les vraies innovations partent de là. Et l’assemblée de conclure que ces dernières sont bel et bien nécessaires afin que la Suisse puisse se maintenir au niveau des meilleurs du tourisme.
 

Le Swiss Mountain Award 2019 est lancé

La promotion de l’innovation est aussi l’objectif visé par le «Swiss Mountain Award» octroyé tous les deux ans par RMS. L’appel à la participation pour le concours 2019 a été officiellement lancé jeudi à Lucerne (voir second encadré).
 

Roger Friedli Roger Friedli, président de l’association régionale bernoise, a rejoint le comité de Remontées Mécaniques Suisses.

 
(Encadré 1)

Une très bonne saison estivale

Bien que la saison estivale n’ait pas encore tiré sa révérence, les remontées mécaniques suisses font déjà état de chiffres réjouissants. À la fin septembre, aussi bien le nombre d’hôtes (+ 18,7 %) que le chiffre d’affaires du transport de personnes (+ 14,4 %) étaient plus élevés que l’année dernière à la même période. Voilà ce qui ressort du monitoring saisonnier de Remontées Mécaniques Suisses (RMS).

Il est particulièrement satisfaisant de constater que toutes les régions ont progressé. La meilleure croissance du nombre de clients revient aux Alpes vaudoises et fribourgeoises (+ 53 %), suivies de la Suisse orientale (+ 24,1 %) et des Grisons (+ 19 %). (Les chiffres par région: www.remontees-mecaniques.ch/Monitoring-saisonnier)

L’évolution réjouissante des affaires de cet été tient à trois raisons principales. Premièrement, les excursions en montagne ont davantage attiré grâce aux conditions météorologiques extraordinairement belles et chaudes. Deuxièmement, les stations ont profité de la légère dépréciation du franc suisse, synonyme de vacances meilleur marché pour les hôtes étrangers.

Enfin, la stratégie des remontées mécaniques relative à l’offre porte ses fruits: depuis quelques années, de nombreuses entreprises misent davantage sur le tourisme tout au long de l’année. Elles investissent dans des offres qui conviennent aussi bien en été qu’en automne, telles que les parcours VTT, les jeux aquatiques, la bonne chère, les festivals culturels ou encore les spectaculaires ponts suspendus et autres plateformes panoramiques. Ce genre d’attractions agissent comme de véritables aimants et font venir de nouveaux segments de clientèle en montagne.

L’hiver reste dominant

Si l’été ne cesse de croître, l’hiver restera encore longtemps la saison des remontées mécaniques suisses. En effet, la branche réalise toujours les trois quarts de son chiffre d’affaires annuels entre novembre et avril. Cela tient surtout au type de commerce: en hiver, un hôte achète généralement une carte d’un ou plusieurs jours, en été plutôt des montées ou descentes individuelles. La création de valeur par tête s’avère de ce fait plus élevée en hiver pour les remontées mécaniques.
 


(Encadré 2)

Swiss Mountain Award 2019: à la recherche de projets novateurs

En 2019, Remontées Mécaniques Suisses attribuera son huitième Swiss Mountain Award. Ce prix national récompense les excellentes prestations d’un acteur de la branche des remontées mécaniques suisses. Sont recherchés des services ou des projets qui ont des retombées positives sur toute la branche et qui encouragent l’innovation. Le gagnant empochera 10 000 francs. Le délai d’inscription est fixé au 31 décembre 2018.

Conditions de participation: www.swiss-mountain-award.ch

 


Renseignements

Dominique de Buman, président  |  079 649 15 37
Alexander Bernhard, directeur  |  079 158 65 96
Bruno Galliker, porte-parole pour la Suisse romande  |  031 359 23 38  |  078 899 01 85

Téléchargements

Communiqué de presse (PDF)
Image Roger Friedli (JPG)