Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Newsletter

S'abonner à PARTNER NEWS

 
 

S'abonner à TOP NEWS

 
 

S'abonner à TECH NEWS

 
 

S'abonner à SOS NEWS

 
 
Panorama Wallis
Urdenbahn
Pistenfahtzeug
Gstaad
Stoos

Une assemblée sous le signe du Covid-19

> Services > Médias > Une assemblée sous le signe du Covid-19

Organisé aujourd’hui à Lucerne, le Forum Remontées Mécaniques Suisses a été réduit à une journée en raison de la pandémie. Frappé du sceau du Covid-19 dans son organisation, le colloque spécialisé de la branche a aussi pris le virus et ses conséquences pour les remontées mécaniques comme thématique-phare. La fermeture prématurée des installations et l’absence d’hôtes d’outre-mer ont sérieusement mis à mal le tourisme. Malgré tout, la branche des transports à câble envisage la prochaine saison d’hiver avec un prudent optimisme.

Le forum de la branche a également été le cadre de l’assemblée générale ordinaire de l’association faîtière Remontées Mécaniques Suisses (RMS). Les délégués ont élu Antoine Micheloud (Moléson/FR) et Mauro Pini (Airolo/TI) au comité pour succéder respectivement à Jean-Marc Udriot (Leysin/VD) et Renzo Pesciallo (Bellinzone/TI), s’étant retirés au printemps. Le vice-président Philipp Holenstein (Arosa/GR) et les membres du comité Sepp Odermatt (Oberdorf/NW) et Roger Walser (Walenstadt/SG) ont quant à eux été réélus pour un nouveau mandat de trois ans.

Fermeture a rimé avec chute de la fréquentation

Le principal sujet abordé lors du forum a été la crise du nouveau coronavirus. Dans son discours, le président de RMS Hans Wicki a résumé les conséquences du semi-confinement: «Sans l’interruption de la saison ordonné mi-mars par le Conseil fédéral, les remontées mécaniques suisses auraient obtenu de très bons résultats, puisque les chiffres de fréquentation dépassaient de plus de 10 % la moyenne quinquennale à la fin février.» La fermeture prématurée des domaines skiables a cependant arrêté les premiers passages à 20,2 millions, soit le plus faible volume de fréquentation des cinq derniers hivers. Rien que jusqu’à la fin avril, la branche a subi un manque à gagner de plus de 300 millions de francs dans le transport et les activités annexes, selon une estimation de RMS. «Les mesures d’aide rapidement prises par les autorités, en particulier l’extension des droits aux indemnités pour réduction de l’horaire de travail, ont revêtu une grande importance», a ajouté Hans Wicki.
Les remontées mécaniques ont pu reprendre l’exploitation seulement le 6 juin, moyennant l’application de mesures de protection. «RMS a joué un rôle capital en élaborant une base pour les plans de protection des entreprises», a salué son président. Les mêmes règles que celles des transports publics s’appliquent dans les remontées mécaniques: outre les mesures générales d’hygiène, le port d’une protection bucco-nasale est obligatoire dans les véhicules fermés. Ce n’est pas le cas sur les télésièges et téléskis. «La clientèle a largement accepté les mesures, nous l’avons constaté cet été», a souligné Wicki.

Été en demi-teinte

La saison estivale encore en cours pose elle aussi des difficultés à la branche des transports à câble. À la fin août, la fréquentation se situait à 33,5 % en-deçà des chiffres de 2019. Le président de la faîtière a relevé des évolutions tout à fait différentes selon les entreprises. En effet, les sociétés tournées vers les marchés lointains souffrent de baisses dramatiques, les affaires s’étant effondrées en raison des restrictions de déplacement dues au Covid-19. Pour les célèbres sommets du pays, la forte croissance des résultats indigènes ne compense de loin pas les pertes enregistrées avec les hôtes étrangers. À l’inverse, les entreprises ciblant le marché national s’en tirent mieux. D’aucunes ont même annoncé des records de fréquentation grâce aux nombreux Suisses ayant passé leurs vacances au pays.

Les domaines sont préparés à l’hiver à venir

Toujours est-il que c’est la saison d’hiver qui est déterminante d’un point de vue économique pour les remontées mécaniques suisses. En moyenne, elles réalisent environ 75 % de leur chiffre d’affaires annuel en hiver; pour certaines destinations, ce sont même plus de 90 %. Lors de l’assemblée générale, Hans Wicki a fait preuve d’un optimisme prudent: «En l’état actuel des choses, la saison d’hiver aura lieu. Nous devons apprendre à vivre avec le virus, et nous y parviendrons!» D’une part, les mesures d’hygiène et de protection ont fait leurs preuves. D’autre part, les adeptes de sports de neige, équipés de gants, de lunettes et d’un casque, sont bien mieux naturellement protégés en hiver qu’en été. Selon Wicki, les tours-de-cou qui sont arrivés sur le marché offrent en particulier une confortable protection bucco-nasale adaptée à l’hiver. Remontées Mécaniques Suisses ne distribue toutefois aucun article; les hôtes sont responsables de leur propre protection, mais «rien ne s’oppose à de magnifiques journées sur les pistes», a proclamé le Conseiller aux États nidwaldien.

Remontées Mécaniques Suisses met à disposition de ses membres un modèle de plan de protection complété en vue de l’hiver, qui s’appuie toujours largement sur les mesures appliquées dans les transports publics. «Il n’est pas question de restreindre les capacités de transport des installations, d’autant moins qu’il n’y a aucune limitation de ce genre dans les TP», a insisté Wicki, comme il l’avait fait à la fin août lors du sommet du tourisme en présence de conseillers fédéraux. Il n’en reste pas moins évident aux yeux de tous que les destinations touristiques se doivent d’éviter des rassemblements incontrôlables. Et Hans Wicki de préciser: «Le temps n’est clairement pas aux fêtes d’après-ski effrénées».

Berno Stoffel à la tête de la direction

Le nouveau directeur de RMS, Berno Stoffel, s’est présenté pour la première fois aux membres lors de l’assemblée générale de l’association. Le Haut-Valaisan succède à Sepp Odermatt, qui dirigeait le secrétariat par intérim depuis avril 2019. Berno Stoffel est tout de suite mis sous pression, non seulement par la crise du coronavirus, mais aussi parce que RMS déménagera son secrétariat dans de nouveaux bureaux à Berne début 2021. Jusqu’ici, la faîtière des remontées mécaniques collaborait dans différents domaines opérationnels avec l’Union des transports publics. À partir de l’année prochaine, RMS travaillera en toute autonomie.

Davantage d’informations sur la base de plan de protection pour les remontées mécaniques: www.remontees-mecaniques.ch/coronavirus

Vorstand SBS 2020
Le comité de Remontées Mécaniques Suisses dans sa nouvelle composition (de g. à d.): Philipp Holenstein, vice-président; Roger Walser; Hans Wicki, président; Sepp Odermatt; Eric-A. Balet, vice-président; Roger Friedli; Antoine Micheloud; Mauro Pini.
 
Berno Stoffel
Berno Stoffel dirige Remontées Mécaniques Suisses depuis début octobre 2020.
 

Swiss Mountain Award 2021: projets novateurs recherchés

En 2021, Remontées Mécaniques Suisses remettra pour la huitième fois le Swiss Mountain Award. Attribué tous les deux ans, ce prix récompense des prestations exemplaires de la branche suisse des transports à câble. À travers une mise au concours publique, RMS recherche des prestations ou des projets ayant une influence positive sur l’évolution de la branche et encourageant les innovations. Le prix est doté de 10 000 francs et le délai d’inscription court jusqu’au 31 décembre 2020.
Conditions de participation sur: www.swiss-mountain-award.ch


 

Renseignements

Hans Wicki, président  |  079 632 72 48
Berno Stoffel, directeur  |  079 543 25 07

Téléchargements

Communiqué de presse (PDF)
Comité RMS 2020 (JPG)
Berno Stoffel (JPG)