Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Newsletter

S'abonner à PARTNER NEWS

 
 

S'abonner à TOP NEWS

 
 

S'abonner à TECH NEWS

 
 

S'abonner à SOS NEWS

 
 
Panorama Wallis
Urdenbahn
Pistenfahtzeug
Gstaad
Stoos

Bilan négatif au mois de mars

> Services > Médias > Bilan négatif au mois de mars

En mars aussi, les chiffres restent négatives. Fin mars, les premièrs passages en Suisse avaient chuté de 24% au total, tandis que les chiffres d’affaires étaient en baisse de 24% par rapport à la saison d'hiver 2018/19. Surtout, la clientèle étrangère fait toujours encore défaut. Avec la baisse du nombre des visiteurs les remontées mécaniques ont également ressenti l'impact du manque d'offres gastronomiques. On peut supposer que malgré de bonnes conditions d'enneigement et de météo, les chiffres ne reprendront jamais le dessus d'ici la fin de la saison. 

Toutes les régions souffrent encore des conséquences de la pandémie. Il y a toujours un manque significatif de visiteurs étrangers. Ce phénomène se manifeste particulièrement dans les grandes destinations ayant une clientèle internationale. Les remontées mécaniques situées dans les Préalpes et dans les zones proches des villes, qui s'adressent davantage aux touristes d'un jour, ont un peu plus de chance. En particulier, le manque d'offres dans la gastronomie et les restrictions de capacité des nacelles font en sorte que le nombre d'hôtes est en mars également en baisse. Après tout, les terrasses ensoleillées et les restaurants de montagne chauffés font aussi partie d'une journée de ski réussie. Les camps de ski et les excursions des clubs et des entreprises qui se prolongent souvent jusqu'en mars n'ont pas eu lieu non plus. 

De grandes différences régionales 

Il n'est pas surprenant que les destinations traditionnellement axées sur la clientèle internationale connaissent encore une baisse plus importante que les stations de ski à vocation régionale et nationale. Les chiffres du canton du Valais et de la Suisse centrale, par exemple, restent inférieurs à ceux des Grisons ou des Alpes vaudoises et fribourgeoises. Le canton du Tessin est la seule région à enregistrer une augmentation réjouissante et marquée du nombre de visiteurs et du chiffre d'affaires. Cela s'explique notamment par le beau temps, mais aussi par le fait que la saison comparative 2018/19 au Tessin a été très peu enneigée.  

Baisse du chiffre d’affaires malgré l’augmentation des jours d’exploitation  

En raison du verrouillage ordonné par les autorités le 13 mars 2020, les données ont été comparées à la saison d'hiver 2018/19. On constate que même en mars - malgré des conditions météorologiques généralement favorables – le nombre d’hôtes et le chiffre d'affaires sont toujours en baisse. La comparaison avec l'hiver du lockdown 2020 est remarquable, puisque les chiffres d'affaires cumulés de cet hiver sont inférieurs de 19 % à ceux de l'année dernière, avec seulement 13 jours d’exploitation en mars.  

Les remontées mécaniques comme "service public» 

Actuellement, la rentabilité des remontées mécaniques n'est pas donnée au vu de la crise et les remontées mécaniques remplissent la fonction de "service public" touristique. Si les remontées mécaniques avaient fermé, les régions de montagne auraient été confrontées à un arrêt de toutes les activités touristiques, ce qui aurait entraîné des dommages économiques encore plus graves. Le soutien des pouvoirs publics est nécessaire pour éviter des dommages systémiques au tourisme.    

Premières passages (nombre d'hôtes)

Valeurs cumulées jusqu'au 31 mars 2021*

Région Evolution par rapport à mars 2019  Evolution par rapport à la
moyenne sur cinq ans1
Grisons -18.0% -8.0%
Suisse centrale2 -30.0% -14.0%
Suisse orientale2 -36.0% -32.0%
Oberland bernois -22.0% 2.0%
Alpes vaudoises et fribourgeoises -7.0% -1.0%
Valais -32.0% -22.0%
Tessin 101% k.A.
Suisse - 24.0% -12.0%

Chiffre d'affaires (transport voyageurs)

Valeurs cumulées jusqu'au 31 mars 2021*

Région Evolution par rapport à l'année précédente Evolution par rapport à la
moyenne sur cinq ans1
Grisons - 11.0% -2.0%
Suisse centrale2 - 34.0% -18.0%
Suisse orientale2 - 38.0% -33.0%
Oberland bernois - 22.0% -1.0%
Alpes vaudoises et fribourgeoises - 50.0% -48.0%
Valais - 31.0% -28.0%
Tessin 73% k.A.
Suisse - 24.0% -15.0%

1) Moyenne quinquennale pour les années 2014/15 à 2018/19 
2) Affectés par des fermetures temporaires ou des restrictions des installations de transport décidées au niveau cantonal 
* Le 13 mars 2020, le premier verrouillage Covid 19 est décidé et les stations de ski sont fermées dans toute la Suisse. Pour cette raison, les valeurs cumulées de la saison hivernale 2018/19 ont été ajoutées pour la comparaison mensuelle. 

Le monitoring saisonnier: Évolution en pour-cent du nombre d’hôtes dans un échantillon d’entreprises de remontées mécaniques représentatives de leur région

Renseignements

Berno Stoffel, directeur de Remontées Mécaniques Suisses +41 79 543 25 07

Download