Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
NEWS

S'abonner au Newsletter

 
 

S'abonner aux communiqués de presse

 
 
Gondelbahn Meiringen
Panorama Wallis
Pendelbahn Arosa
Pistenfahrzeug
Sesselbahn Laax
Skilift Gstaad
Standseilbahn Stoos

Environ un quart d'entrées et de chiffre d'affaires en moins par rapport à l'été pré-Corona

> Services > Médias > Environ un quart d'entrées et de chiffre d'affaires en moins par rapport à l'été pré-Corona

Le bilan de la saison estivale des remontées mécaniques suisses de cette année est décevant. Sur l'ensemble de la Suisse, le recul est net avec 24% pour les premiers passages et le chiffre d'affaires. Malgré des évolutions réjouissantes (Grisons et Tessin) et des résultats mitigés (Valais et Suisse orientale), les clients asiatiques font défaut dans les grandes destinations de Suisse centrale et de l'Oberland bernois.

La pandémie a de nouveau fait chuter l'activité estivale que les remontées mécaniques avaient réussi à développer ces dernières années. Bien que moins de mesures Corona aient été nécessaires en Suisse durant l'été 2021, la fréquentation de nombreuses entreprises de remontées mécaniques est restée inférieure à celle de l'année de référence 2019. Les conditions de voyage facilitées ont entraîné une augmentation du nombre de touristes en provenance des pays européens, qui n'ont toutefois pas pu compenser le manque de touristes d'outre-mer.

Météo 
Le temps a été extrêmement pluvieux et froid de mai à juillet. C'est pourquoi, surtout au début de la saison d'été, l’activité journalière n'a pas répondu aux attentes. A partir du mois d'août, le temps s'est constamment amélioré et, au cours des deux derniers mois, on a pu profiter d'un ensoleillement important en montagne, ce qui a attiré davantage d'amateurs de sports de plein air et de randonneurs dans les montagnes. Le beau temps des derniers mois de la saison a permis d'augmenter la fréquentation et le chiffre d'affaires, ce qui a conduit à un meilleur résultat qu'il n'y paraissait après le début froid et humide.  

Différences régionales
Le Tessin et les Grisons ont pu augmenter aussi bien les fréquences que les chiffres d'affaires grâce à une météo favorable et à un ensoleillement généreux. Le Valais et la Suisse orientale ont tout de même pu compenser le début de saison difficile. En fin de saison, le niveau y est similaire à celui de l'année de référence 2019 (cf. fig. 1). En revanche, en Suisse centrale et dans l'Oberland bernois, les destinations souffrent toujours de l'absence de touristes en provenance de l'espace asiatique. L'absence de ce segment de clientèle fait que, sur l'ensemble de l'été, tant les premières entrées que les chiffres d'affaires sont malheureusement restés nettement négatifs.


Figure 1: Évolution 2019 – 2021, valeurs cumulées du 1er mai au 31 octobre

Les remontées mécaniques comme « service public »
Actuellement, la rentabilité des remontées mécaniques n'est pas donnée au vu de la crise et les remontées mécaniques remplissent la fonction de « service public » touristique. Si les remontées mécaniques avaient fermé, les régions de montagne auraient été confrontées à un arrêt de toutes les activités touristiques, ce qui aurait entraîné des dommages économiques encore plus graves. Le soutien des pouvoirs publics est nécessaire pour éviter des dommages systémiques au tourisme.

Renseignements
Berno Stoffel, directeur de Remontées Mécaniques Suisses, +41 79 543 25 07