Seilbahnen Schweiz Logo
Saentis_Wegweiser.jpg

Vitalpin: une nouvelle communauté d’intérêts pour le tourisme alpin

Vitalpin est une association qui s’engage en faveur des intérêts des personnes et des entreprises qui vivent par et avec le tourisme dans l’espace alpin germanophone. La directrice Theresa Haid donne un aperçu de son travail dans notre interview.

Pourquoi avoir fondé Vitalpin?

Le tourisme est à la base du cadre de vie et de la prospérité dans les Alpes. Dans le même temps, il évolue dans un espace écologiquement sensible. Des conflits entre les intérêts du développement et ceux de la protection sont inévitables. Ils sont depuis longtemps relayés par les médias et attisés par des campagnes. Cela débouche sur un climat d’opinion négatif qui creuse des fossés au sein de la société. Nous voulons combler ces fossés pour le bien de tous.

Quelles mesures concrètes avez-vous déjà prises?

L’idée derrière Vitalpin est de réunir les nombreux petits acteurs au sein d’un grand mouvement. C’est pourquoi, ces derniers mois, notre action a principalement consisté à mettre en place un solide réseau international de membres et à faire connaître Vitalpin à travers des mesures de relations publiques ciblées.

Depuis notre lancement en mars 2019, nous avons réussi à étendre la portée de notre réseau de membres à un peu moins d’un million de personnes et d’entreprises dans les Alpes germanophones, réunies au sein de 55 organisations membres. Cette réunion de forces est une condition idéale à la mise en œuvre opérationnelle des mesures de Vitalpin: la prochaine étape consistera par exemple à développer des plateformes de discussion pour davantage de dialogue et d’échange entre l’humain, l’économie et la nature.

Quel bénéfice les entreprises de remontées mécaniques tirent-elles à être membres de Vitalpin?

Avec Vitalpin, les forces économiques qui vivent par et avec le tourisme réunissent pour la première fois leurs atouts à l’échelle internationale. Elles développent des concepts d’avenir et s’assurent que les besoins et les points de vue de la branche soient entendus par le monde politique et la société. De plus, Vitalpin veut montrer que malgré les nombreux défis, le tourisme profite en fin de compte à tous, et met en œuvre différentes mesures afin d’améliorer la perception du tourisme et de l’économie au sein de la population. Les remontées mécaniques y gagneront du soutien plutôt que des oppositions.

Vitalpin veut s’attaquer à des sujets sensibles et disputés. Avez-vous des exemples concrets?

Afin de disposer de faits concernant des sujets sensibles, nous devons réunir le savoir correspondant, le traiter et le mettre à la disposition de nos membres sous forme de base d’information et d’argumentation. Pour cette raison, nous collectons depuis un peu moins d’une année des études, des articles et d’autres documents consacrés à l’humain, à l’économie du tourisme et à la nature dans les Alpes. Nous compilons tout cela dans la bibliothèque en ligne de Vitalpin (disponible dès l’automne 2019). En outre, Vitalpin prend position sur des thèmes d’actualité en tant qu’auteur invité sur différents canaux, par exemple avec notre billet de blog sur mountain-talk.com (en allemand): «Le changement climatique et les sports d’hiver – un plaidoyer pour des faits clairs».

www.vitalpin.org

Theresa Haid
Theresa Haid, directrice de Vitalpin