Alter Browser

Se connecter


Bourse d'emploi

Bourse d'emploi

Postes vacants dans les entreprises de transport.

continuer
Newsletter

S'abonner à PARTNER NEWS

 
 

S'abonner à TOP NEWS

 
 

S'abonner à TECH NEWS

 
 

S'abonner à SOS NEWS

 
 
Panorama Wallis
Urdenbahn
Pistenfahtzeug
Gstaad
Stoos

Voici les principaux sujets politiques de RMS en 2020

> Services > E-newsletters > TOP NEWS > 1-2020 > Principaux sujets politiques de RMS en 2020

Sur le plan politique, trois sujets occuperont Remontées Mécaniques Suisses (RMS) cette année.

Aménagement du territoire: des infrastructures touristiques également en dehors des zones à bâtir

Certes, le Conseil national a rejeté la deuxième étape de la révision partielle de la loi sur l’aménagement du territoire, et le Conseil des États devrait en faire de même. Mais le sujet de l’aménagement du territoire restera sur le haut de la pile des travaux des Chambres. Deux initiatives populaires qui posent de nouvelles restrictions relativement sévères au développement de domaines et d’infrastructures hors zone à bâtir ont été lancées, l’initiative paysage et l’initiative biodiversité.

RMS s’engagera afin que le maintien et la modernisation d’installations de remontées mécaniques restent possibles et financièrement réalisables en Suisse et qu’une exploitation rentable puisse être garantie. Dans cette optique, il s’agit en particulier de concevoir les prescriptions d’aménagement du territoire et de protection de l’environnement permettant de réaliser et de développer des infrastructures touristiques telles que des chemins pour VTT, des places de jeu et des pistes enneigées techniquement également en dehors des zones à bâtir.

Politique climatique: des conditions-cadres en faveur d’un développement de l’offre adapté à la demande

Aux côtés des prestataires touristiques, les entreprises de remontées mécaniques proposent des offres attrayantes de vacances et d’excursions en Suisse qui ménagent le climat. Elles s’engagent également pour un développement des régions de montagnes respectueux de l’environnement et du climat. En tant qu’utilisateurs du paysage, elles ont un grand intérêt envers une protection climatique efficace et le maintien des paysages alpins et des glaciers. Afin de se positionner encore mieux comme une solution de vacances en Suisse respectant le climat, les destinations touristiques doivent bénéficier de conditions-cadres politiques leur permettant d’étoffer leur offre et d’en augmenter la qualité de manière adaptée à la demande. RMS s’engagera activement afin que les entreprises de remontées mécaniques obtiennent ces conditions-cadres nécessaires.

Initiative de limitation et accord de Schengen: préserver la collaboration avec l’Europe

L’initiative de limitation de l’UDC sera soumise au vote en 2020. Elle exige que la Suisse gère elle-même l’immigration et qu’elle renégocie à cette fin la libre-circulation des personnes avec l’UE en résiliant l’accord actuel. En cas d’acceptation de l’initiative également dite «de résiliation», le danger existe que les autres accords bilatéraux conclus avec l’UE tombent eux aussi. L’abandon de ceux-ci aurait de nombreuses conséquences négatives pour le tourisme suisse. Le poids de la fin de l’accord de Schengen et de celui sur la libre-circulation des personnes serait particulièrement élevé.

Sans ces deux accords, il y aurait à nouveau des contrôles et de l’attente aux frontières entre la Suisse et les pays européens. Notre pays perdrait en attrait pour les touristes de l’espace Schengen, et les visiteurs de pays tiers auraient besoin d’un visa en sus du visa Schengen. On peut craindre que ces personnes ne fassent pas cette démarche supplémentaire et évitent la Suisse lors de leur voyage en Europe. Pour toutes ces raisons, RMS fera tout pour préserver nos bonnes relations avec l’Union européenne et en particulier pour le maintien des accords bilatéraux.