Seilbahnen Schweiz Logo
Stanserhorn_gaeste_panorama.jpg

Systèmes de remontées mécaniques

Caractéristiques

Il y a remontée mécanique et remontée mécanique. Pour le transport de personnes, il existe plusieurs systèmes d’installations.

Il s’agit de distinguer deux catégories principales: les funiculaires (les véhicules circulent sur des voies au sol) et les téléphériques (les véhicules sont portés par un ou plusieurs câbles, c’est-à-dire qu’ils sont suspendus en l’air). La famille des téléphériques comprend: les téléphériques à va-et-vient, les télécabines et les télésièges. Les téléskis constituent une catégorie à part.

Les télécabines et les télésièges (et en principe aussi les téléskis) sont des installations à mouvement continu: les véhicules (cabines, sièges, archets, assiettes) circulent toujours dans la même direction. Pour certains types, les cabines ou les sièges tournent avec le câble tracteur autour des poulies dans les stations, pour d’autres types, ils sont décrochés du câble tracteur et passent la station à vitesse réduite.


Photo Funiculaire Gurtenbahn BerneGurtenbahn Berne

Funiculaire

Pour ce genre d’installation, les véhicules sont disposés sur une voie, en règle générale sur des rails. Ils sont actionnés par un ou plusieurs câbles.

Autres exemples: Linthal-Braunwald, Davos-Schatzalp, Lugano-Monte San Salvatore, Zermatt-Sunnegga, Vevey-Mont Pèlerin, Neuchâtel-Chaumont, Stoss-Bahn, Mülenen-Niesen, Polybahn (Zurich).


Photo Téléphérique à va-et-vient Engadin St. Moritz Mountains AGEngadin St. Moritz Mountains AG

Téléphérique à va-et-vient

Sur les téléphériques à va-et-vient, deux cabines mues par un câble tracteur circulent entre les stations. Les cabines sont reliées entre elles par le câble tracteur qui tourne autour des poulies de renvoi à la station supérieure et des contre-poids de tension. En règle générale, les plus grandes cabines, d'une capacité pouvant aller jusqu’à 180 personnes, sont suspendues à un chariot qui roule sur les câbles porteurs. Le poids principal est supporté par le ou les câbles porteurs.

Autres exemples: Engelberg/Trübsee-Titlis, Schwägalp-Säntis, Pontresina-Diavolezza, Zermatt-Petit Cervin, Mürren-Schilthorn.
 


Photo Télécabine Betelberg LenkBetelberg Lenk

Télécabine

Techniquement, il s’agit d’installations à mouvement continu avec un grand nombre de cabines, souvent petites, d'une capacité de 20 personnes au maximum. Des types spéciaux (funitels à Verbier et à Montana) peuvent transporter jusqu'à 30 personnes. Les cabines sont suspendues à des pinces débrayables. Elles peuvent être décrochées et remises en circulation sur le câble tracteur en mouvement dans les stations.

Autres exemples: Flims-Nagens, Kriens-Fräkmüntegg, Grindelwald-Männlichen, Loèche-les-Bains - Rinderhütte, Leysin-Berneuse.


Photo Télésiège Zermatt Bergbahnen AGZermatt Bergbahnen AG

Télésiège

En termes techniques, il s’agit également d’installations à mouvement continu avec un nombre plus ou moins grand de sièges d'une capacité de 8 personnes ou moins. Les sièges sont suspendus à des pinces débrayables, comme les télécabines, ou à des pinces fixes. Cela signifie que les sièges sont suspendus en permanence au câble tracteur en mouvement, et qu’ils ne peuvent pas être décrochés aux stations. De plus en plus de télésièges sont équipés de bulles en plexiglas contre le vent et le froid.

Autres exemples: Kandersteg-Oeschinen, Petite Scheidegg-Lauberhorn, Soleure-Weissenstein, Sattel-Hochstuckli, Goldingen-Atzmännig, Savognin-Tigignas, Nendaz-Tortin.


Photo Téléski WildhausWildhaus

Téléski

Techniquement, il s’agit également d’installations à mouvement continu. Au lieu de cabines ou de sièges, des archets, des assiettes ou de simples poignées sont fixés au câble tracteur. L’installation de remorquage permet de transporter des personnes sur des skis (ou sur d’autres engins de sport appropriés) le long d’une trace. En Suisse, les téléskis ont toujours plus tendance à être remplacés par des télésièges.



Un, deux ou trois câbles

Le nombre de câbles peut varier selon le type d’installation. On parle d’installation monocâble lorsque le véhicule est porté et tracté par un même câble. On parle d’installation double monocâble lorsque les véhicules sont portés et tractés simultanément par deux câbles. On parle d’installation bicâble lorsque les véhicules sont suspendus à un câble et tractés par un autre. Selon le type d’installation, il est possible d’installer d’autres câbles (câble de freinage, câble de rattrapage et câble de ligne des interrupteurs).

Pour chaque type de remontée mécanique, il existe des prescriptions spécifiques, aussi bien en ce qui concerne la construction, l’exploitation et l’entretien que la sécurité.

Plus sur ce thème

Service de conseil RMS en technique des remontées mécaniques
Musée Suisse des Transports de Lucerne
collection sur les téléskis et les remontées mécaniques de Jakob Schuler